La chapelle Saint-Wolfgang

La chapelle Saint-Wolfgang

Ce sanctuaire, réputé dès le Moyen Age, connaissait une telle affluence de pèlerins, qu'à la fin du XIXe siècle on y célébrait deux messes en semaine. Son patron Saint Wolfgang est invoqué comme protecteur des bergers et du bétail, mais aussi lors d'épidémies, dont la peste. Plus récemment, les jeunes filles désirant se marier venaient le prier pour qu'elles trouvent un mari.
Au départ, la chapelle ne comprenait que le choeur avec un autel. En 1755, on l'agrandit d'une nef qu'on surmonte d'un clocheton.
En 1898, le curé Keiflin la restaure entièrement. Il fait percer la porte arrière et construire un auvent. Une nouvelle restauration s'avère nécessaire en 1970. Le directeur d'école avec un groupe de bénévoles s'en chargent. L'intérieur est également restauré et un nouvel autel mis en place. Les restes de celui d'origine y sont enchâssés.

La chapelle renferme plusieurs belles statues en bois, dont celle de Saint Wendelin avec sa houlette et de Saint Wolfgang tenant une église.

Le plafond est formé de caissons peints en bois représentant, dans le choeur, les Saints Jacob, Joseph, Matthias, André, Paul et Pierre ; dans la nef, la Vierge, les Saints Thiébaut, Nicolas, Bartholomé, les Rois mages, les Saints et Saintes Laurent, Wendelin, Marc, Philippe, Jacques le Majeur, Elisabeth, Henri, Jean Népomucène, Catherine et Barbe. La chapelle est fermée, mais avec porte vitrée. 

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2021 | Gérer mes cookies 🍪